Régions Belfort

L’Ecocampus fait le plein d’énergie

La construction, pour 15 millions d’euros, du « bâtiment énergie » sur le site de l’IUT de Belfort sera le cœur du projet Ecocampus. Mené conjointement par les établissements de l’université de Franche-Comté (UFC) et de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM), dans le nord de la Franche-Comté, ce projet porte sur leur réorganisation immobilière et pédagogique autour des disciplines principales de l’énergie et des transports-mobilité.

Sous la maîtrise d’ouvrage du conseil régional, la construction est prévue de 2019 à 2021. « Elle sera précédée d’une série de démolitions, de rénovations et de transferts de formations qui permettront alors de regrouper l’enseignement et la recherche sur l’énergie de lUFC et de l’UTBM dans le nouveau bâtiment de 5 500 m2 », explique Bruno Viezzi, directeur de l’IUT. Menées avec l’assistance technique de la Scet, ces différentes opérations immobilières bénéficient au total d’un financement de 27,9 millions d’euros de l’actuel contrat de plan Etat-région 2015-2020.

Seconde tranche en attente. La pleine réalisation de l’Eco-campus impliquera l’inscription au prochain contrat d’une seconde tranche estimée à 15 millions d’euros. Une extension de 3 000 m2 et un ensemble d’aménagements urbains et paysagers concrétiseront l’objectif d’ouvrir le campus sur le reste de la ville – en premier lieu le site voisin Techn’hom qui accueille General Electric et Alstom -, ainsi que l’a fixé le plan-guide conçu dès 2014 avec l’Agence d’urbanisme du Territoire de Belfort.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X