Edito

L’autre campagne

La fusion entre le projet et le réel marque l’édition 2016 des nouveaux Albums des jeunes architectes et paysagiste (Ajap) : « La planification ne marche plus. Les concepteurs veulent suivre leur projet dans la durée, concevoir en même temps qu’ils réalisent et produire avec leur propre main, quitte à transgresser le droit », commentait la commissaire de l’exposition Karine Dana, le 28 février, lors du vernissage à la Cité de l’architecture et du patrimoine. La chute des budgets pousse les jeunes équipes à formuler elles-mêmes la commande, sans rien lâcher sur l’ambition et en s’appuyant sur le dialogue avec les usagers. Centrées sur la participation, les « journées paysage » du ministère de l’Environnement ont révélé, le 11 janvier puis le 1er mars, la même envie de sortir des sentiers battus de la commande publique. Certes, les obstacles et les moments de doute...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 398 du 14/04/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X