Enjeux Qualité de l'air intérieur

L’Anses a les moisissures dans le nez

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a rendu un avis concernant les risques sanitaires liés à la présence de moisissures dans les bâtiments. Un fléau qui toucherait entre 14 et 20 % des logements. L’Anses émet donc plusieurs recommandations, notamment celles d’inclure dans la prochaine réglementation thermique le contrôle de la ventilation et de l’humidité et de rendre obligatoire un contrôle, a minima quinquennal, de l’efficacité des systèmes de ventilation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X