Actualité Tendances

L’année 2015 commence mal

Avec un chiffre d’affaires en baisse de 7 % au premier trimestre par rapport à l’année dernière, la location commence mal l’année 2015. Pire : c’est le quatrième trimestre consécutif d’une baisse amorcée en mars 2014. D’après le DLR, qui a mené l’enquête, 83 % des entreprises ont cité le taux de rotation comme facteur principal de la baisse d’activité. L’autre responsable de la dégradation reste, encore et toujours, une pression sur les prix : « 3 euros par jour pour un bungalow ! » s’étrangle un loueur parisien qui ne comprend pas comment ses concurrents peuvent survivre en pratiquant de tels tarifs. Ils y arrivent pourtant puisque  toujours d’après l’enquête du DLR — la proportion d’entreprises qui prévoient de licencier au prochain trimestre a même baissé de 10 points pour s’établir à 20 %. Néanmoins, seules 4 % d’entre elles prévoient d’embaucher.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X