Gestion

L’analyse d’huile

Entretien. Véritable prise de sang de votre machine, l’analyse d’huile doit être pratiquée régulièrement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

La viscosité et l’acidité

La viscosité caractérise le pouvoir lubrifiant de l’huile. Elle diminue avec le temps et avec la température. Quand l’huile a perdu sa viscosité, les pièces mécaniques frottent les unes contre les autres ; sans protection, elles s’usent et se grippent.
L’acidité témoigne de l’oxydation de l’huile, et donc de son action anticorrosion. Trop acide, l’huile ne protège plus les pièces, voire les dégrade.
Dès que l’un de ces deux critères dépasse la cote d’alerte, l’huile a perdu ses qualités. Une seule solution : effectuer une vidange et la remplacer.

ENCADRE

La teneur en eau

L’eau pénètre dans l’huile, le plus souvent par pollution extérieure, par des points de perméabilité dans le circuit  un joint défectueux, par exemple. L’eau accélère le processus d’oxydation.
Pour éliminer un surplus d’eau dans son huile hydraulique, de petits appareils existent qui traitent un réservoir complet en quelques heures. C’est un moyen rentable de régénérer son huile et d’en prolonger la durée de vie.

ENCADRE

La teneur en particules

Ici, l’huile sert de témoin pour déceler des problèmes sur les composants du circuit. Selon les métaux en présence (aluminium, bronze, fer, chrome, cuivre, etc.), il est possible de déduire un état de la pompe, des moteurs ou des vérins. Une alerte sur la teneur anormale d’un métal doit conduire à l’inspection de l’organe susceptible d’en être à l’origine.

ENCADRE

Fréquence d’analyse

Une huile hydraulique se dégrade de manière normale avec le temps. C’est une anomalie dans cette courbe d’évolution qui est problématique. Aussi faut-il procéder à une analyse d’huile dès le premier jour, à réception de la machine, puis tous les six mois. Ces relevés réguliers portés sur un graphique doivent être comparés avec les courbes de référence pour vérifier que la dégradation suit un processus normal… ou pas.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X