Enjeux

L’agitatrice de l’immobilier

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Alexandra François-Cuxac, la nouvelle présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers, veut construire pour les classes moyennes.

La nouvelle présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) n’a pas de temps à perdre. Deux jours par semaine, Alexandra François-Cuxac quitte Biarritz pour rejoindre Paris, ses députés et sénateurs… « J’ai beaucoup de rendez-vous avec eux en ce moment pour leur donner des arguments afin de défendre les amendements auxquels ils croient [ils débattent du projet de loi de finances pour 2016, NDLR]. » Celle qui est aussi présidente d’AFC Promotion, une société créée en 1997 pour construire du logement – du social au haut de gamme – dans le Pays Basque, à Bordeaux, Toulouse et Montpellier, mène un lobbying efficace. Début octobre, le député (PS) Christophe Caresche a déposé un amendement, adopté par l’Assemblée nationale, pour abroger la condition de mixité dans les programmes immobiliers bénéficiant du dispositif d’investissement locatif Pinel. « La loi prévoyait que 20 % des ventes d’un programme devaient être réservées à d’autres clients que des investisseurs. Lorsque nous vendions ces logements à des bailleurs sociaux, cela ne posait pas de problème. Mais quand les organismes HLM n’étaient pas intéressés, nous avions du mal à trouver des acquéreurs. Cette disposition créait surtout du stock. »

Financée par la foule.

La première femme présidente de la FPI est tombée dans le métier un peu par hasard : « En 1989, en sortant de mon école de commerce, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire. Le père de ma meilleure amie dirigeait une petite entreprise de promotion immobilière implantée à Pau [Pyrénées-Atlantiques, NDLR]. Il m’a appris le métier. Je suis passée par tous les postes, du bureau de vente à la gestion de programmes en passant par la direction financière. » Jeune, elle avait les mains dans le cambouis. Elle en tire peut-être aujourd’hui un certain pragmatisme. « J’ai testé le crowdfunding immobilier sur une opération située à Bruges, près de Bordeaux, pour connaître le fonctionnement de ce mode de financement. Les montants levés complétaient un emprunt. Je recommencerai à partir du moment où la levée de fonds est réalisée dans les règles de bonne conduite. »

Entravée par la réglementation.

Persuadée que la relance du secteur passera par le développement de l’accession des classes moyennes à la propriété privée, Alexandra François-Cuxac milite pour un abaissement de la TVA à 5,5 % sur ces logements car « le prêt à taux zéro ne créera aucun choc ». En contrepartie d’une TVA réduite, la présidente de la FPI imagine « un prix de vente plafonné entre 2 500 et 3 100 euros au m2 [le prix de vente moyen du mètre carré était de 3 932 euros en 2014 selon la FPI, NDLR] ». Celle qui a succédé à François Payelle souhaite également travailler sur d’autres thématiques, comme le logement de demain : « Il faut intégrer les notions de coworking, de colocation, proposer une partie du logement modulable, pour être sous-louée ou pour loger un membre de sa famille. » De bonnes idées… qu’Alexandra François-Cuxac n’intègre pas dans ses programmes, « car aujourd’hui, on ne conçoit plus des logements en fonction des besoins, on les construit pour répondre à la réglementation ». Consciente des enjeux d’avenir, la présidente souhaite faire bouger les lignes grâce à huit commissions installées en septembre dernier. Depuis, les 150 adhérents de la FPI réunis dans ces groupes de travail phosphorent sur des thématiques bien définies : « Financement et fiscalité », « Parcours résidentiels », « Jeunes promoteurs, créateurs et création d’entreprises », « Promotion 2.0 », etc. Les conclusions de ces groupes de travail seront mises au service de son programme : « Produire plus et produire autrement ». Simple. Et efficace ? La réponse à la fin de son mandat. Dans trois ans.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Ses 5 dates clés

1997 : création d’AFC Promotion.
1998-2000 : présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) de Midi-Pyrénées.
Depuis 2009 : présidente de l’Observatoire FPI du logement neuf.
2012-2015 : vice-présidente de la FPI France.
24 juin 2015 : présidente de la FPI France.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X