Régions Albi

L’agglomération met les eaux au vert

Mots clés : Eau

Une station d’épuration vitrée, approuvée par l’architecte des Bâtiments de France, ce n’est pas chose courante dans la région. Depuis cet été, la communauté d’agglomération de l’Albigeois dispose d’une nouvelle station d’une capacité de 95 000 équivalents-habitant, qui allie performances technologiques de traitement, économie d’énergie et intégration architecturale.

Eiffage TP Sud-Ouest, associé à Eiffage Construction, est à la manœuvre, sous la maîtrise d’œuvre de Merlin/Arragon, CET Infra et de l’atelier d’architecture REC (David Rechatin à Toulouse).
Les architectes ont misé sur des façades vitrées (Pilkington) qui apportent la lumière naturelle à l’intérieur des bâtiments de traitements et prévu des panneaux solaires. Le biogaz produit sur le site sera réutilisé et fera fonctionner une chaudière.

Inauguration cet automne

Le programme de 21 millions d’euros HT a été dévolu en lots séparés : Eiffage TP Sud-Ouest pour le lot génie civil/VRD, OTV pour le process, et en sous-traitants d’Eiffage, Giuliani TP (réseaux process, VRD), Forclum (électricité). Pour ce projet, une nouvelle voie d’accès de 600 m de long a été créée. Côté chantier, plus de 10 000 m3 de bétons ont été coulés et 900 tonnes d’acier posées en vingt et un mois, dont huit mois pour le génie civil. Le basculement des eaux entre l’ancienne et la nouvelle station est intervenu fin juin.
Début juillet, le maire d’Albi Philippe Bonnecarrère a mis en route la station et la nouvelle régie des eaux de la communauté d’agglomération. L’ancienne station d’épuration est en cours de démolition. Des aménagements paysagers sont en cours. L’inauguration du nouvel équipement est prévue cet automne.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X