Régions Avignon

L’agence Fabre-Speller réhabilitera l’opéra

Mots clés : Manifestations culturelles - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Coup double pour Fabre-Speller : après la prison Sainte-Anne avec le promoteur LC2i, l’agence d’architecture clermontoise a décroché la maîtrise d’œuvre de la réhabilitation de l’opéra Grand Avignon, l’un des chantiers majeurs de l’agglomération avec le tramway. Quelque 15 millions d’euros vont être investis pour des mises aux normes du bâtiment (sécurité, handicapés), un nouvel outil scénographique, de nouveaux équipements (chauffage, aération, ascenseurs), une zone d’accueil du public repensée, etc. La toiture et sa coupole, la façade sur la place de l’Horloge de cet édifice datant de 1847 – qui figure dans le Plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) du centre-ville – seront aussi réhabilitées, comme la grande salle à l’italienne pour 1 120 personnes. « Nous allons opérer une refondation complète du bâtiment, en le réhabilitant à l’identique mais en lui apportant aussi des éléments contemporains pour améliorer son confort et son fonctionnement », commente Vincent Speller.

Une salle éphémère durant les travaux. Les études viennent de s’engager et deux ans de travaux sont prévus à partir de l’automne 2017, l’opéra fermant ses portes dès juin prochain. Les appels d’offres seront lancés au printemps 2017. Cette réhabilitation entraîne deux projets connexes. Depuis septembre dernier, ont été lancés des travaux de réhabilitation-extension des ateliers de l’opéra en Courtine pour accueillir, dans un an, le personnel et le matériel de l’opéra. Coût : 3 millions d’euros. La maîtrise d’œuvre a été confiée à l’agence ID D’archi (Les Angles, Gard).

Et, pour permettre au public d’assister à des représentations pendant les travaux, une salle éphémère sera aménagée en zone de Courtine, face à la gare TGV, dès le printemps-été 2017. « Cette salle démontable aura une capacité de 850 places et, après son exploitation, elle pourra être revendue. C’est une situation classique en matière de bâtiments provisoires. Les équipements intérieurs que nous allons utiliser proviendront par exemple d’une autre salle, à Liège », explique Gilles Bernardon, responsable de l’opération au service patrimoine-bâtiment du Grand Avignon. La conception de cette salle en éléments préfabriqués a été confiée à DE-SO Architectes. L’avant-projet sommaire est en cours de mise au point.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X