Territoires Bas-Rhin

L’agence d’ingénierie publique prend ses quartiers

Mots clés : Conception

Les 82 agents de l’Agence territoriale d’ingénierie publique (Atip) du Bas-Rhin ont démarré leur activité en janvier. Le conseil en aménagement et urbanisme, l’aide à l’élaboration des documents d’urbanisme et au montage opératoire (choix entre ZAC et lotissement, par exemple) et l’instruction des permis composent l’essentiel des compétences de l’Atip – antérieurement dévolues au service départemental d’aménagement et d’urbanisme -, exercées au sein de quatre antennes territoriales de proximité. Pour la première, les dossiers initiaux concernent l’extension de zones d’activités, la requalification de centres-villes ou le suivi de plans locaux d’urbanisme (PLU) communaux et intercommunaux.

Syndicat mixte ouvert. L’Atip entend ne pas dévier de l’aide à la décision en in house, sans empiéter sur le secteur privé. « Débutant en amont des projets, notre intervention facilite le déclenchement de la commande de marchés aux bureaux d’études. Pour les PLU, par exemple, nous donnons un cadre méthodologique et aidons à préparer les actes, nous ne rédigeons pas les documents d’urbanisme », souligne la directrice Florence Wiel.
La démarche recueille l’assentiment des collectivités. Organisée en un syndicat mixte ouvert, l’Atip repose sur leur adhésion volontaire. Celles-ci l’amènent déjà à couvrir la quasi-totalité du Bas-Rhin, exception faite de l’Eurométropole de Strasbourg et quelques autres collectivités dotées de leurs propres services.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X