Grand Paris

« L’acteur de référence du Grand Paris du logement »

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

Produire 35 000 logements sociaux et intermédiaires à l’horizon 2O2O, tel est l’objectif poursuivi par Grand Paris Habitat.

Manuel Flam, directeur général du groupe SNI en charge du pôle social, président du directoire de Grand Paris Habitat.

Manuel Flam dresse un premier bilan de Grand Paris Habitat, un an et demi après la création de ce groupement d’intérêt économique (GIE) de moyens qui regroupe les équipes de développement et de maîtrise d’ouvrage d’Osica et d’Efidis, les deux filiales HLM franciliennes du groupe SNI.

Pourquoi avoir créé Grand Paris Habitat en janvier 2015 ?

Nous avons créé Grand Paris Habitat avec l’objectif de doubler notre production de logements sociaux en Ile-de-France en mutualisant nos forces de développement et de maîtrise d’ouvrage. En cumulé, Osica et Efidis construisaient de 1 000 à 1 500 logements par an. Nous nous sommes donc fixé l’objectif de dépasser les 3 000 logements sociaux par an. Après un an et demi de fonctionnement, Grand Paris Habitat a réussi cette montée en puissance puisque nous prévoyons aujourd’hui un atterrissage pour 2016 proche de 3 200 logements sociaux.

Grand Paris Habitat a signé plusieurs conventions avec des acteurs du Grand Paris. Qu’en attendez-vous ?

Nous avons signé avec plusieurs opérateurs du Grand Paris pour nous mettre en situation de produire plus sur les fonciers stratégiques. Dans le cadre de la convention passée avec la Société du Grand Paris (SGP), le groupe SNI s’engage à reloger toutes les personnes déplacées à l’occasion du chantier du Grand Paris Express et, en retour, la SGP nous donne un droit de premier regard sur les fonciers stratégiques des sites de gares. Autre exemple, celui du protocole avec l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) : le groupe s’engage à construire du logement intermédiaire pour la fonction publique hospitalière et, en contrepartie, l’AP-HP nous donne un droit de premier regard sur les fonciers qu’elle cherche à valoriser.

Grand Paris Habitat a aussi signé une convention avec la préfecture de la région Ile-de-France…

Le préfet de région, Jean-François Carenco, s’engage à nous aider autant que faire se peut à réaliser nos objectifs de production de logements sociaux et intermédiaires, notamment à travers la fluidification des demandes d’agréments et de subventions associées. Le groupe SNI prend l’engagement d’accélérer la production de logements en Ile-de-France mais aussi d’améliorer l’accès au logement des Franciliens les plus modestes, notamment des ménages relevant du droit au logement opposable. Ces conventions ont permis à Grand Paris Habitat de rentrer dans « l’ atmosphère » du Grand Paris et de s’imposer progressivement comme l’acteur de référence du Grand Paris du logement

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Parce que le regroupement de nos équipes a été extrêmement efficace, nous avons pris la décision, début 2016, de faire aussi porter à Grand Paris Habitat la production du logement intermédiaire. Dans ces conditions, l’établissement SNI Ile-de-France a adhéré, aux côtés d’Osica et d’Efidis, au GIE de moyens. Les consultations avec les instances représentatives du personnel sont en cours. Dès le 1er septembre 2016, Grand Paris Habitat sera l’interlocuteur unique des acteurs franciliens pour construire du logement social et intermédiaire, et donc le bras armé du groupe SNI en Ile-de-France. Il construira 35 000 logements sociaux et intermédiaires à l’horizon 2020. Près de 5 milliards d’euros seront investis pour atteindre cet objectif.

Intégralité de l’entretien sur www.lemoniteur.fr/flam

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X