Régions Meuse

L’abbaye d’Ecurey devient un pôle d’écorénovation

Mots clés : Établissements de culte, funéraire

La plate-forme de formation à l’écorénovation Ecurey Pôles d’Avenir est entrée en action, dans l’étonnant cadre de l’ancienne abbaye cistercienne du hameau d’Ecurey rattaché à Montiers-sur- Saulx (Meuse). Elle a accueilli 95 entrepreneurs, salariés et travailleurs en insertion, au cours de ses six premières sessions organisées depuis près d’un an sur les thématiques qu’elle cible : « L’isolation, l’étanchéité à l’air et, plus généralement, l’amélioration de l’enveloppe extérieure », décrit Amélie Desloire, directrice de l’association gestionnaire du site pour le compte de la communauté de communes de la Haute-Saulx, propriétaire du domaine multi-activités de 9 ha.

Formation « par le geste ». Ici, des fabricants présentent les matériaux aux PME et artisans. Les formateurs, professionnels du bâtiment, initient à leur mise en œuvre et transmettent les recettes de la bonne coordination entre métiers sur chantier. La vocation de monter des formations pratiques, « par le geste », s’appuie sur le dispositif Praxibat de l’Ademe. Sur place, les stagiaires disposent de nombreux équipements pour manier moellons, parpaings, torchis et pans de bois, ainsi que de la reproduction grandeur nature d’une maison ancienne. L’élargissement des formations aux chômeurs et la création d’un cursus sur l’étanchéité avec les Compagnons du devoir sont envisagés pour 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X