Conception VILLEPINTE (Seine-Saint-Denis)

Jeunes autistes au pays des merveilles

Mots clés : Education - Handicap

Avec le jardin de l’institut médico-éducatif Soubiran livré ce printemps à Villepinte (Seine-Saint-Denis), le plan autisme défriche les espaces extérieurs, dans le prolongement de ses premières références en bâtiment. Ce modèle inspire d’autres projets en instance.

Les cartes à jouer géantes plongent les 40 enfants et adolescents accueillis à l’institut médico-éducatif Soubiran à Villepinte (Seine-Saint-Denis) dans l’univers fantastique d’Alice au pays des merveilles. Avec la combinaison du noir et du vermeil, ce repère insolite mais fixe campe l’espace issu d’une nouvelle approche de l’autisme : trois groupes répartis dans des tranches d’âge comprises entre 18 mois et 20 ans témoignent d’une volonté de décloisonnement entre les générations. Les plus jeunes passent leur journée dans une classe de maternelle de la ville. Le subtil équilibre entre des repères immédiatement identifiés et l’ouverture vers le monde extérieur a guidé la conception du jardin de 2 700 m2 , poussant les entreprises dans leurs retranchements : « Habituée à sortir des sentiers battus, la serrurerie Munoz, près de Lyon, s’est prise au jeu pour inventer un système de fixation sur mesure et colorer les cartes au pochoir », souligne le paysagiste Éric-Pierre Ménard. Des discussions plus difficiles avec le fournisseur allemand de jeux Spielart ont fini par aboutir au toboggan en forme de théière géante, tel qu’imaginé par le concepteur.

Continuité et déformation

Mais la palme revient à Pinson Paysage, missionné pour les travaux paysagers, caractérisés par la...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 401 du 13/07/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X