Territoires Monaco

JB Pastor et Fils, fer de lance du BTP sur le Rocher

Mots clés : Entreprise du BTP

Un effectif de 500 personnes avec des compagnons uniquement en CDI et pas de personnel intérimaire, une capacité à prendre en charge quasiment tous les corps d’état du bâtiment – du gros œuvre au travail du staff et à l’artisanat d’art -, une présence également sur les grands chantiers de travaux publics comme le « tunnel descendant » : à Monaco, l’entreprise JB Pastor et Fils, n° 1 du BTP sur ce petit territoire de 2 km², dirigée par Patrice Pastor, offre un profil complètement atypique dans l’univers des entreprises du secteur. « Nous pouvons ajouter à nos caractéristiques le fait que nous ne sortons quasiment jamais de nos frontières et que, compte tenu de notre taille, nous sommes organisés en deux grands secteurs d’activité pour couvrir totalement le marché : la commande publique d’un côté, la promotion immobilière et la maîtrise d’ouvrage déléguée de l’autre », explique Stéphane Castano, en charge de cette dernière activité au sein de l’entreprise.

Une villa troglodyte en projet.

Depuis plusieurs années, la commande privée et la maîtrise d’ouvrage directe ou déléguée, ont pris une importance grandissante dans l’activité de JB Pastor et Fils, face au ralentissement – relatif, vu de l’extérieur -, du rythme des grands chantiers publics en Principauté. L’entreprise intervient notamment sur les deux grandes opérations de la Société des bains de mer (SBM) – la restructuration de l’Hôtel de Paris et le nouveau Sporting d’hiver – et s’apprête à participer, au sein du groupement Bouygues TP, au chantier d’extension en mer au droit de l’anse du Portier, dont le traité de concession a été signé en juillet dernier.

En maîtrise d’ouvrage déléguée, le groupe réalise Les Cigognes, sous la houlette de l’architecte parisien Jean-Pierre Lott, un ensemble mixte dans le secteur des Agaves comprenant parkings, salle de sport, bureaux et appartements de très grand luxe. En promotion, il vient de démarrer dans ce même secteur, et toujours avec Jean-Pierre Lott, Le Stella, un ensemble de 99 appartements en duplex et deux villas sur un socle de verre accueillant locaux commerciaux, bureaux et école. Prévue pour être livrée à l’automne 2018, cette réalisation s’annonce très spectaculaire avec sa façade béton ondulante, filtrant la vue des logements.
Les prochains projets ont pour nom Le Palais de la Plage, un ensemble R + 15 face à la mer dans le quartier du Larvotto (dont les architectes sont Suzanne Belaieff et l’Archi-tecte), en lieu et place d’un immeuble des années 1930 démoli cet hiver. « Avec les architectes Jean-Pierre Lott et Patrick Raymond, nous avons également déposé un permis de construire pour réaliser une habitation individuelle atypique, dénommée Villa troglodyte, qui sera creusée dans une falaise rocheuse existante », précise Stéphane Castano. Ce projet sera mené comme un « laboratoire environnemental » et vise une double certification Breeam Excellent et Bâtiments durables méditerranéens.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X