Régions Limoges

Japac construira le centre aquatique

Limoges Métropole a décidé de confier la construction du futur centre aquatique au cabinet Japac Architecture de Rouen. Les deux points forts du projet : le fonctionnement général du bâtiment et la gestion des flux entre les pôles d’activité et l’organisation des compétitions. La création d’une galerie multifonction avec possibilité d’usage pieds « chaussés » a été largement appréciée par le jury. Le total couvert de la construction avoisine 12 000 m 2 . Les espaces extérieurs dédiés à l’opération représentent quand à eux environ 27 000 m 2 .

Possibilité de raccordement à la centrale énergie déchets

Le centre aquatique sera composé d’un espace halles/bassins divisé en deux : une zone dédiée aux pratiques sportives et aux activités éducatives et scolaires et une zone ludique. Il y aura également un espace forme/bien-être et un espace restauration. Le conseil communautaire a choisi d’implanter ce nouvel équipement près de la technopole Ester au nord de Limoges.
« Ce choix ne doit rien au hasard, explique Alain Rodet, député-maire de Limoges et président de Limoges-Métropole. Outre les possibilités foncières qu’il offrait – 13 hectares disponibles -, ce terrain rassemble des atouts déterminants : proximité des axes routiers importants comme l’A 20 et possibilité de raccorder le centre aquatique au réseau de chaleur alimenté à 98 % par la centrale énergie déchets Limoges Métropole qui assure déjà le chauffage d’Ester, de l’Ensil et du quartier de Beaubreuil. »

Démarche HQE

La construction de ce nouveau centre aquatique fera l’objet d’une démarche HQE (haute qualité environnementale). Une attention particulière sera portée à la gestion de l’énergie (isolation renforcée, installation de pompes et ventilateurs à vitesse variable, électricité photovoltaïque…), à la gestion de l’eau (désinfection par osonation, solution hydroéconome sur les blocs sanitaires et les douches…) et le confort hygrothermique (utilisation des systèmes de planchers chauffants en zones humides, optimisation des protections solaires selon l’orientation…).
Budget global de l’opération : 50 millions d’euros avec des participations attendues de 10 % pour le département de la Haute-Vienne, 10 % pour la région Limousin et des subventions de l’Etat et de l’Europe. Le solde sera financé par le budget de Limoges Métropole. Les travaux pourraient débuter fin 2011 pour s’achever fin 2013. Le choix du mode de gestion est encore à l’étude. Il devrait être arrêté d’ici à la fin de l’année.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X