Dossier

Isabelle Gorce, directrice de l’administration pénitentiaire « Nous réfléchissons à l’idée d’adapter les bâtiments d’hébergement au type de population détenue »

« Construire une prison, c’est concevoir les modalités d’une peine. Au fil de l’histoire, celles-ci ont évolué. À partir de la seconde moitié du XXe siècle, la prise en charge du détenu s’est davantage centrée sur la personne. La loi pénitentiaire du 24 novembre 2009 a conforté cette vision, avec l’obligation pour chaque détenu de bénéficier de cinq heures d’activités par jour, en maison d’arrêt comme en établissement pour peine. La création d’un pôle en détention exclusivement destiné à la réinsertion et à la prévention de la...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 246 du 13/11/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X