Management et prévention

Internet : le BTP rattrape son retard

Mots clés : Entreprise du BTP - Informatique - Télécommunications

GILLES MASSONNAT, responsable des études stratégiques et de la veille concurrentielle chez BNP Paribas Lease Group.

Chaque année, le groupe BNP Paribas Lease Group conduit, auprès des dirigeants d’entreprises de 6 à 200 salariés, une enquête sur les nouvelles technologies et l’Internet (voir www.bplg.com). Gilles Massonnat, responsable des études stratégiques et de la veille concurrentielle chez BNP Paribas Lease, commente pour « Le Moniteur » l’impact, ces cinq dernières années, des nouvelles technologies sur les entreprises du BTP.

Le BTP est-il à la traîne en matière de nouvelles technologies ?

Les métiers du bâtiment et des travaux publics n’ont jamais été culturellement très proches de l’informatique. Logiquement, les entrepreneurs restreignent les dépenses liées aux outils informatiques : ces trois dernières années, ils y ont consacré moins de 17 % de leurs investissements. C’est près de deux fois moins que l’ensemble des PME, dont la part d’investissements atteint 28 % pour la période 2001-2003.

Cette tendance semble une vraie spécificité du métier, car nous avons récolté des écarts relativement proches auprès des entrepreneurs du BTP allemands, espagnols et italiens. Mais le fait que les investissements sont limités ne signifie pas que les entreprises du secteur ne disposent pas d’ordinateurs. Chacune possède en moyenne cinq postes (depuis 2001, la moyenne française s’élève à 10 ordinateurs par PME, ndlr.) et renouvelle régulièrement ce parc au rythme d’un PC par an. Autre constance : le BTP accorde une grande confiance aux revendeurs informatiques, sans doute par manque de connaissance.

Comment expliquez-vous la progression record des connexions au haut débit pour le BTP en 2003 ?

Les entrepreneurs rattrapent ici leur retard sur les autres PME, tout en maintenant une année de décalage. Il ne reste plus, dans le BTP, que 10 % de « Gaulois » hostiles à l’Internet. Les entrepreneurs favorables au Net se connectent à 14 % par ligne Numéris, 34 % via un modem simple et 52 % en haut débit (moyenne nationale 62 %), essentiellement dans les grandes métropoles. Il existe plusieurs explications à ces progrès. L’ADSL est omniprésent dans les médias, les prix baissent considérablement et l’Internet pénètre en force chez les particuliers. Résultat : une secrétaire qui surfe en haut débit chez elle exige, pour son bureau, une qualité de connexion au moins identique.

Pourquoi un patron du bâtiment se sert-il d’Internet ?

La plupart des usages du Web sont figés depuis deux ans. De leur côté, les entrepreneurs du BTP se sont forgés leurs habitudes dès 1999. Ils se servent plus facilement du courrier électronique que des outils pour échanger avec leurs clients ou fournisseurs. Par ailleurs, le Web leur permet de s’informer sur les innovations en termes de produits et de techniques de mise en oeuvre. Ils suivent aussi en ligne les fréquentes évolutions juridiques ou normatives.

Enfin, plus qu’ailleurs, la dématérialisation des marchés apparaît comme un enjeu politique fort. Les entreprises du bâtiment, et surtout des travaux publics, s’intéressent particulièrement aux sites d’appels d’offres.

Les entreprises du BTP s’affichent-elles sur le Web?

Plus de la moitié des PME françaises disposent d’un site Internet. Rapporté au BTP, ce pourcentage n’est que de 40 %. Et parmi celles qui disposent d’un site, les trois quarts contiennent moins de 5 pages. Une nouvelle fois, les entrepreneurs du BTP s’avèrent très pragmatiques. Pour eux, un site n’est qu’une vitrine. Il doit nécessiter peu d’investissement en création et en maintenance.

Une entreprise du BTP possède en moyenne 5 ordinateurs

37 % de PME du bâtiment disposent d’un site Internet

GRAPHIQUES :

– L’évolution des usages d’internet dans les PME-PMI

– L’intérêt des PME pour les sites d’appels d’offres

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X