Régions

Innovante la brique des étudiants de Centrale Lille

> Ils viennent de réaliser un bâtiment de 20 m² utilisant des briques composées de 20 % de sédiments fluviaux traités. L’étude est menée depuis huit ans avec Solvay, les Briqueteries du Nord et Ramery. La brique possède une résistance thermique plus élevée qu’une brique standard (0,23 m².kW) et le procédé Novosol de Solvay permet de neutraliser les polluants des sédiments.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X