Régions

Innovante la brique des étudiants de Centrale Lille

> Ils viennent de réaliser un bâtiment de 20 m² utilisant des briques composées de 20 % de sédiments fluviaux traités. L’étude est menée depuis huit ans avec Solvay, les Briqueteries du Nord et Ramery. La brique possède une résistance thermique plus élevée qu’une brique standard (0,23 m².kW) et le procédé Novosol de Solvay permet de neutraliser les polluants des sédiments.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X