Enjeux Formation

Initier les jeunes aux travaux publics par le jeu

Mots clés : Apprentissages - Travaux publics

Aller à la rencontre des élèves et des étudiants. C’est l’un des leitmotivs de l’Association pour la connaissance des travaux publics (Asco-TP). « Nous nous efforçons de servir d’intermédiaire entre l’Education nationale et le monde professionnel », illustre Noël Richet, délégué général. Une ambition portée avec Christian Tridon, président de l’association. Depuis 2006, les travaux publics s’invitent ainsi dans les collèges et les lycées. « Il s’agit de faire découvrir le secteur aux jeunes, afin de contribuer à les attirer vers nos métiers », poursuit Noël Richet. « Nous avons d’abord mis à disposition des professeurs de technologie, sur notre site Internet, des ressources pédagogiques afin de leur permettre d’évoquer nos métiers pendant leurs cours. Comment imaginer en effet ne pas traiter des travaux publics alors que, façonnant notre environnement, ils sont présents au quotidien ? » Et d’ajouter : « Les TP apparaissent trop souvent comme un secteur que l’on intègre par défaut, ce qui ne correspond pas à la réalité. Nous souhaitons en outre montrer qu’ils offrent autant de débouchés et de possibilités que d’autres secteurs. »

Simulateur de conduite de chantier. En 2012, Asco-TP décide d’aller plus loin. Naît alors l’idée, dans le sillage d’un partenariat entre l’entreprise Cosea (groupement piloté par Vinci Construction) et le rectorat de Poitiers, de concevoir un projet innovant, le « pack ressources LGV ». L’idée ? Produire des jeux sérieux et des animations numériques interactives destinées aux classes de l’enseignement secondaire (histoire-géographie, sciences de la vie et de la terre, économie-gestion) et aux élèves en Bac + 2 ou en CFA-BTP. Les professeurs et formateurs peuvent désormais s’appuyer, pour illustrer leurs cours, sur des exemples tirés du projet de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux. Nouveau projet dans ce cadre : la mise au point d’un simulateur de conduite et de gestion de chantier de terrassement pour les étudiants se destinant au BTP. Ce logiciel, encore en cours de réalisation, part de la construction d’un tronçon de ligne LGV. « L’élève, placé dans des conditions réelles, est notamment confronté à des problématiques de préparation du chantier, de mobilisation des ressources, ou encore de gestion budgétaire, décrit Noël Richet. Il va ensuite vérifier si ce qu’il a prévu fonctionne ou non, sans possibilité, en cas d’erreur, de revenir en arrière. » Ce simulateur, qui prend également en compte les aléas du chantier, devrait être opérationnel en septembre 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X