Régions Pays de la Loire

Infrastructures, un patrimoine à soigner

Mots clés : Conservation du patrimoine

Selon les chiffres de l’Insee publiés le 31 décembre, avec 4,28 % d’habitants en plus, les Pays de la Loire se classent dans le trio de tête des régions dont la croissance démographique est la plus forte. Quelque 3,69 millions de personnes y vivent aujourd’hui et ils devraient être 900 000 de plus en 2040. Or, ce dynamisme démographique se heurte à la baisse régulière depuis 2012 des investissements des collectivités locales. Estimées par la Cellule économique régionale de la construction (Cerc) à un peu plus de 1 milliard d’euros en 2015 et en 2016, les dépenses des collectivités auraient reculé de 14,1 % entre 2014 et 2015. « Les infrastructures sont particulièrement concernées par cette chute des investissements ; c’est pourquoi, avec le soutien de la région, nous avons souhaité identifier ce patrimoine, qu’il soit visible comme les routes ou invisible comme les canalisations », annonce Pierre-Yves Le Foll, directeur de la Cerc.

Près de 70 000 km de canalisations d’eau potable (dont les pertes sont évaluées à 14 %), 71 739 km de routes, 1 326 km de voies ferrées, un réseau d’eaux usées et pluviales de 44 101 km, 21,6 % des stations de traitement des eaux usées mises en service avant 1985, 28 800 km de réseau de gaz, 200 km de digues littorales… « Ce parc constitue un héritage qu’il convient d’entretenir de façon régulière pour éviter un remplacement coûteux », note la Cerc. Pour son président Jean-Christophe Louvet, également président de la FRTP, « le problème n’est plus de savoir s’il faut y aller, mais comment y aller ». « Ce n’est pas toujours un problème d’argent », explique-t-il en donnant en exemple le budget de l’agence de l’eau Loire-Bretagne. « Mon rêve serait de pouvoir chiffrer le coût de l’inaction », conclut-il.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X