Technique et chantier

Informatique prédictive Modélisation et restitution au service de la simulation

Mots clés : Culte - Manifestations culturelles - Pollution sonore

Les progrès accomplis depuis quelques années par les outils de modélisation acoustique et de restitution audio permettent d’évaluer avec précision le rendu sonore d’un équipement culturel, avant d’en avoir posé la première pierre ou installé le moindre haut-parleur.

L’acoustique naturelle des équipements culturels est une chose. Le résultat final en est une autre lorsque le son chemine au travers d’amplificateurs et de haut-parleurs. « Pour éviter les mauvaises surprises, il est important que les maîtres d’ouvrage puissent se poser le plus tôt possible les bonnes questions en termes de matériaux et d’équipements audio », insiste Philippe Lablanche, chargé de prescription chez le fabricant de matériel Bose. Dans cette démarche, rien de tel que le passage par la réalité virtuelle, autrement dit la combinaison d’un outil de modélisation et d’un système de restitution audio.

Une aide à la conception

Dans sa dernière version, lancée voici quelques mois, le logiciel d’acoustique prédictive Bose Modeler se veut capable de traiter avec finesse la quasi-totalité des cas de figure, de la petite église de campagne au stade olympique, en passant par les salles de concert plus traditionnelles. « Dans un premier temps, le lieu est modélisé à partir des plans, des matériaux mis en œuvre et, le cas échéant, de mesures sur site. Dans un second temps, on implante virtuellement l’équipement électroacoustique et les points d’écoute », précise Blaise Dupiellet, responsable des études et projets. Bose Modeler est alors capable de calculer la durée de réverbération de la salle, sa réponse impulsionnelle (réponse temporelle en un point de la salle à une excitation sonore très brève qui permet, par traitement du signal, de calculer les valeurs des critères acoustiques objectifs), la couverture sonore du système, l’indice d’intelligibilité de la parole (STI) et le niveau de pression acoustique en chaque point. Avec la possibilité d’établir des cartographies qui tiennent compte notamment de la présence du public, du bruit de fond ou de l’hygrométrie de l’air. « Bose Modeler est avant tout un outil de vérification. Mais c’est aussi une aide à la conception dans la mesure où il peut appliquer des retards, calculer des filtres, disposer des obstacles afin d’étudier les réflexions induites, précise Philippe Lablanche. Les utilisateurs ont ainsi toutes les cartes en main pour déterminer la configuration et les emplacements optimaux des enceintes. »

Aussi détaillées soient-elles, les cartographies restent toutefois des documents difficiles à interpréter pour les donneurs d’ordre (élus, responsables culturels, etc.) et même pour les professionnels. « Les chiffres et les courbes ne disent pas tout. Certains défauts peuvent passer inaperçus », reconnaît Philippe Lablanche. D’où la mise au point, il y a quelques années, d’un système de restitution sonore baptisé Auditioner, dont Bose diffuse aujourd’hui la troisième version.

Le fabricant engagé par contrat

Constitué d’une paire de haut-parleurs, de deux satellites et d’un support sur lequel l’auditeur vient placer le menton, ce dispositif de réalité virtuelle restitue avec fidélité les conditions d’écoute du futur spectateur sur la base des configurations étudiées dans Modeler. « Nous avons été récemment contactés pour une église dans l’Orne. Grâce à Auditioner, le curé s’est rendu compte que la solution économique initialement envisagée n’était pas viable. Ce qui l’a conduit à réclamer une rallonge budgétaire. Aujourd’hui, il s’en félicite », raconte Blaise Dupiellet.

Par contrat, le fabricant s’engage sur les résultats annoncés en termes de pression acoustique et de STI entre autres. « Nous vendons davantage une qualité sonore qu’un matériel. Avec les moyens de simulation dont nous disposons, les résultats sont conformes aux prévisions dans 99 % des cas. Si nécessaire, nous effectuons les modifications à nos frais », précise Philippe Lablanche. Limité actuellement aux enceintes Bose, Modeler pourrait prochainement être ouvert à d’autres références. Autre évolution prévue : l’importation directe de fichiers (de type Autocad, par exemple) de façon à ne plus devoir saisir les plans « à la main ». Enfin, dans une version ultérieure, Modeler intégrera le phénomène de diffraction des ondes sonores (faculté du son à contourner les obstacles). Pour encore davantage de précision.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X