Enjeux

Inde : des opportunités en rafales

Mots clés : Entreprise du BTP - Gouvernement

La récente visite du Premier ministre indien en France ouvre des pistes pour le BTP.

Si la vente des Rafale a été l’événement phare de la visite en France du Premier ministre indien, Narendra Modi, début avril, elle ne doit pas occulter d’autres accords importants passés entre les deux pays. François Hollande a ainsi confirmé que l’Agence française de développement débloquerait, sur les trois prochaines années, une ligne de crédit d’un milliard d’euros pour « les infrastructures durables et le développement urbain en Inde ». Seront particulièrement ciblées les nouvelles lignes de métro et la transformation de trois grandes villes en « cités intelligentes ». Le président de la République a évoqué à ce sujet les villes de Pondichéry (Tamil Nadu) et Nagpur (Maharashtra). Par ailleurs, un protocole de coopération a été signé entre la SNCF et le ministère indien des Chemins de fer sur la modernisation du réseau voyageurs. Il prévoit le cofinancement par les deux pays d’une étude d’avant-projet menée par la SNCF pour la modernisation de la ligne reliant Delhi à Chandigarh (245 km) afin d’atteindre la vitesse de 200 km/h. La réalisation d’études pour la rénovation des gares d’Ambala et de Ludhiana, sur cette même ligne, est également prévue. Selon les termes de l’accord, ces études constituent un premier pas vers un élargissement de ce programme de modernisation à l’ensemble du réseau du pays (7 000 km de voies).

Le chef du gouvernement indien a cherché de son côté à vendre son programme de relance économique lancé à l’automne dernier. Or, pour se développer, l’Inde souhaite donner un coup d’accélérateur à ses infrastructures. Sur l’exercice fiscal 2015-2016, démarré au 1er avril, il est prévu dans le budget d’augmenter de 700 milliards de roupies (10 milliards d’euros) les crédits accordés aux routes, autoroutes, chemin de fer, ports, aéroports, lignes électriques, barrages et systèmes d’irrigation, pour atteindre 46 milliards d’euros. Ce montant n’est pas négligeable, comparé aux 16 800 milliards de roupies (245 milliards d’euros) d’investissements dans les infrastructures que le XIIe Plan quinquennal a programmés sur 2012-2017.

Opportunités pour la maîtrise d’œuvre.

Dans tous les domaines, il s’avère que les plus gros besoins en savoir-faire concernent la maîtrise d’œuvre. « Les maîtres d’ouvrage indiens ont besoin des bureaux d’études pour optimiser le coût et les délais de leurs projets », souligne l’association d’industriels indiens Chemtech Foundation. C’est là que les Français peuvent manifestement tirer au mieux leur épingle du jeu. « Autant il est difficile de se faire une place dans la construction, le secteur étant déjà très concurrentiel, autant l’ingénierie marche vraiment bien aujourd’hui », explique Matthieu Lefort, directeur de Business France à Mumbai. Dans la capitale économique de l’Inde, Arep s’est vu confier la restructuration de la gare Victoria. De son côté, Egis, qui travaille sur les métros de Chennai, Kochi et Kolkata, a récemment bouclé le nouveau plan d’urbanisme de Mumbai et vient de se porter candidat à la conception d’une île artificielle en mer d’Oman.

« Il existe également de nombreuses opportunités dans le domaine de l’architecture pour la réalisation de grands bâtiments résidentiels ou commerciaux, d’hôpitaux et d’écoles », ajoute Matthieu Lefort. Fin mai, Business France accueillera justement en Inde une délégation d’architectes afin qu’ils rencontrent donneurs d’ordre, urbanistes et promoteurs immobiliers locaux. Le potentiel est énorme, car la population urbaine du pays devrait représenter 590 millions d’individus à l’horizon de 2030, contre 340 millions en 2008. « Avec une telle croissance, c’est l’équivalent de Mumbai que le pays devrait construire tous les ans pour répondre aux besoins », calcule Business France.

Plus d’info sur la construction à l’international avec le «BEM» : http://boutique.lemoniteur.fr

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X