Régions Bordeaux

InCité étend son action à Saint-Jean Belcier et à la Bastide

Bordeaux Métropole et la Ville ont voté, lors de leurs conseils respectifs des 17 février et 6 mars, la reconduction pour cinq ans de l’opération programmée de l’amélioration de l’habitat renouvellement urbain (Opah RU). Le nombre de logements à réhabiliter à Bordeaux est estimé à 7 000.

L’Opah RU 2017-2022 est axée sur la rénovation énergétique et les copropriétés dégradées, et sera étendue à la Bastide et à Saint-Jean Belcier, où « la propension à trouver des propriétaires occupants est plus grande », précise Benoît Gandin, directeur général d’InCité, opérateur chargé de la rénovation du centre-ville de Bordeaux. Avec les propriétaires bailleurs, la difficulté reste le conventionnement des loyers, condition pour bénéficier des aides. Sur la période 2017-2022, l’opération vise à rénover d’une part 150 logements occupés (90 par des propriétaires très modestes et 60 par des propriétaires modestes), dont 40 ont été acquis par des primo-accédants ; et d’autre part 250 logements locatifs conventionnés appartenant à des bailleurs privés (dont 75 à loyer conventionné très social, 150 à loyer social et 25 à loyer intermédiaire).

7,5 millions d’euros de subventions. Une expérimentation sur les copropriétés avec un échantillon de 10 immeubles a été ajoutée. « Nous voulons définir, avec les copropriétaires des secteurs Marne, Yser, etc. , un programme de travaux et imaginer ce qui est indispensable », explique Benoît Gandin. Ce sont 7,5 millions d’euros de subventions qui seront alloués. L’Opah 2011-2016 a engendré près de 19 millions de travaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X