Enjeux

Immo Mousquetaires se pique de logement

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Centre commercial - Magasin

Le groupe de distribution met l’accent sur la proximité et veut s’implanter en ville avec des projets mixtes alliant habitat, services et commerces.

Avec une opération mixte dans le quartier Saint-Loup à Marseille présentée fin juin, Immo Mousquetaires signe son premier projet associant commerces et logements. Cet investissement de 60 M€ HT, dont 40 M€ HT pour les logements, marque un tournant pour la foncière intégrée du groupement Les Mousquetaires. En effet, la grande surface de 2 384 m2 de Saint-Loup n’est qu’une pièce d’un programme immobilier de 45 000 m2 réalisé en partenariat avec Kaufman & Broad. Confié au promoteur à la suite d’un concours, il comprend 213 logements et une galerie marchande de 10 cellules en pied d’immeuble. A cette première tranche s’ajoutera une seconde de 175 logements. Le tout est organisé autour d’une esplanade de 4 000 m2 ouverte sur le boulevard.

Avec ce projet conjuguant densification urbaine et commerces de proximité, Immo Mousquetaires participe au renouvellement de ce quartier de la cité phocéenne, où il est implanté depuis 1991. Tourné vers l’autoroute A50 sans y être relié, le centre commercial existant vivotait. Propriétaire du site, la foncière décide de tout raser et de confier à un promoteur la réalisation des logements, de la coque des surfaces commerciales et des deux niveaux de stationnement souterrains, sur la base d’un cahier des charges prédéfini. Celui-ci impose notamment des constructions performantes sur le plan énergétique, des espaces verts et un soin accordé à l’isolation acoustique, les appartements se situant au-dessus des quais de livraison des magasins. Le montage du projet a été articulé autour de trois points clés : une division en lot des volumes, une vente des droits à construire pour le volet habitation, un contrat de promotion immobilière pour le volet « centre commercial ». La foncière a récupéré la partie commerce et l’esplanade. Kaufman & Broad a vendu les logements, dont 51 intermédiaires et 56 sociaux en Vefa au groupe SNI.

« Pas de démarche systématique ». Innovante pour la foncière qui a toujours privilégié la maîtrise d’ouvrage directe, l’opération est aussi la concrétisation de la stratégie nouvelle d’Immo Mousquetaires qui veut investir les zones urbaines et les cœurs de ville. A Marseille, la foncière s’est associée à Kaufman & Broad. Ailleurs, elle travaillera avec d’autres promoteurs. « Cela peut être sous forme de concours, de partenariat. Il n’y a pas de démarche systématique. C’est l’opération qui fera le montage », annonce Laurent Boutbien, président d’Immo Mousquetaires.

A Abbeville (Somme), le groupe réalisera, sur la friche industrielle de la Sucrerie, une opération mixte de 250 logements, un cinéma exploité par CGR et 9 500 m2 de commerces. Mais, là, il attribuera des droits à construire pour les logements. Le reste sera réalisé en maîtrise d’ouvrage directe. « L’opération est plus simple car elle se déploie à plat en entrée de ville. A Marseille, l’ensemble s’intègre dans un tissu urbain existant. Les commerces sont situés en pied d’immeubles. En dessous, le parking souterrain propose des accès réservés aux locataires et aux clients du magasin. Pour des opérations similaires mais à la verticale, nous continuerons de travailler comme à Marseille, compte tenu de la complexité technique », détaille Vincent Mousseigne, directeur général.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Un peu plus de 200 000 m2 de surface de plancher réalisés par an, soit un peu plus de 200 M€ de travaux.

2 521 baux gérés en France.

5 Mds € de patrimoine, dont 1 Md € pour l’amont (bases logistiques, usines… ).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X