Régions

Ile-de-France La FFB région Paris Ile-de-France et EGF-BTP Ile-de-France signent une charte de comportement

Mots clés : Entreprise du BTP

Règles de bon sens pour des chantiers plus efficaces

Signée le 15 mars entre Jean-François Roubaud, président de la FFB région Paris Ile-de-France, et Jean de Rodellec, délégué régional d’EGF-BTP Ile-de-France, la charte « Entreprise générale/entreprise partenaire sous-traitante » (voir texte intégral en cahier détaché de ce même numéro) tend à contribuer au bon déroulement des chantiers dans un climat de confiance et de respect mutuel.

« Il s’agit d’une charte de comportement, qui, dans le respect de la législation en vigueur, édicte des règles de bonne conduite », commente Jean de Rodellec. « Elle vient formaliser le mieux que l’on perçoit depuis plusieurs mois déjà dans les relations entre entreprises générales et entreprises sous-traitantes », ajoute Jean-François Roubaud.

Respect du travail des autres

Elaborée pendant un an par un groupe de travail placé sous la houlette de Jean de Rodellec, la charte s’articule autour de trois grands chapitres : phase études (la consultation, les contrats) ; phase chantier (préparation, exécution), phase réception/fin de chantier/service après-vente. « Certains esprits chagrins nous diront que nous n’avons rien inventé, souligne-t-il. L’objectif n’était pas de réinventer les règles qui gouvernent nos professions mais de rappeler les préceptes élémentaires de comportement.» La charte insiste ainsi sur le « respect du travail des autres » par la mise en place d’un encadrement responsable et le « respect, de façon inconditionnelle, des règles de sécurité ».

Jean de Rodellec comme Jean-François Roubaud admettent bien volontiers que la bonne conjoncture dans le secteur du bâtiment a facilité la mise au point du document. « Il y a dix ans, on aurait eu du mal à signer une charte comme celle-ci », déclarent-ils. « Cette charte va dans le sens du gagnant-gagnant, poursuit Jean-François Roubaud. Nous menons tous le même combat. Nous avons des chantiers à réussir. Or, de bonnes relations entre nous débouchent sur une efficacité plus grande, donc sur une qualité accrue des ouvrages réalisés et au final, le client est satisfait. »

Comité de suivi

L’adhésion à cette charte constitue un engagement moral, volontaire et individuel. La balle est donc désormais dans le camp des chefs d’entreprise. Jean-François Roubaud et Jean de Rodellec comptent sur eux pour qu’ils la relaient auprès de leurs équipes et la fassent signer par leurs responsables de chantiers. Elle restera alors affichée pendant tout le déroulement des travaux. Un comité permanent se réunira annuellement pour en suivre l’application.

Présent à cette séance de signature, Xavier Huvelin, président d’EGF-BTP, a souhaité que « la charte soit largement développée et gagne la province ». Cinq régions sont en train d’élaborer des documents de ce type : Lorraine, Champagne-Ardenne, Nord-Pas-de-Calais, Normandie et Picardie.

PHOTO : De gauche à droite : Jean-François Roubaud, Jean

de Rodellec et Xavier Huvelin lors de la signature de

la charte de comportement. L’application de cette charte relève désormais du bon vouloir des entreprises.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X