Autres

Il se forme dans les grands groupes et devient son propre patron

Thierry Glories, 50 ans, président du groupe Floriot

Né à Toulouse, Thierry Glories est implanté depuis vingt ans en Rhône-Alpes. Il y œuvre comme directeur régional chez Vinci, après quatre ans passés chez Bouygues en région Paca. « Vers 40 ans, j’ai décidé de devenir mon propre patron en reprenant une entreprise. » Le hasard fera bien les choses. « Michel Garde, ancien directeur général de Floriot, m’a invité à déjeuner en 2006 pour me demander si cela m’intéressait de reprendre la PME familiale. » Cet entrepreneur dans l’âme accepte et double le chiffre d’affaires entre 2007 et 2013. « Pour pérenniser une entreprise, il faut la mettre en mouvement. » Diversification d’activité, extension du rayon d’action de l’entreprise… Thierry Glories a déjà le regard tourné vers demain.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X