Territoires Développement

« Il n’y a pas de coup de frein sur les projets métropolitains »

Questions à Christophe Ferrari, président (PS) de la Métropole de Grenoble

Christophe Ferrari affiche son ambition de mettre la Métropole de Grenoble en mouvement, avec l’appui des universitaires, des chercheurs et des industriels.

Comment qualifieriez-vous la Métropole de Grenoble ?

Ce qui caractérise la Métropole de Grenoble, c’est le terreau d’innovation sur lequel elle s’est construite. De la houille blanche aux nanotechnologies, notre territoire est un espace d’innovation et d’expérimentation continues. L’université et les grands organismes associés constituent l’identité de notre Métropole, et la récente labellisation Idex [Initiative d’excellence, NDLR] va nous permettre de faire un nouveau bond en avant. Jusqu’à présent l’université et la Métropole ont travaillé parallèlement. Notre objectif est de construire ensemble.

Un an après la naissance de la Métropole, avez-vous réussi à intégrer les compétences issues des communes ?

La Métropole est et sera toujours en construction. En 2014, trois territoires ont fusionné dans une communauté d’agglomération peu intégrée, caractérisée par un poids prépondérant du bloc communal. Le passage en Métropole requiert des fondations solides, que nous devons co-instituer avec les 49 communes. Le transfert des compétences des communes vers la Métropole – voirie, urbanisme, politique de Ville, développement économique… – a été mis en œuvre courant 2015, sans heurts et sans rupture de service public.

Vous venez de conduire le débat d’orientation budgétaire. Quelle place donnerez-vous aux investissements ?

Notre situation financière saine nous permet d’engager une dynamique de développement territorial. Le budget d’investissement pour 2016 s’élèvera à 155 millions d’euros et à 800 millions sur le mandat. Nous allons conduire une stratégie intégrative en allant chercher des articulations avec d’autres financements (fonds européens, contrat de plan Etat-région…). Nous devons également nous rapprocher des acteurs privés pour générer des effets de levier.

Quelles seront vos priorités en matière d’investissement ?

Premier budget d’investissement, l’habitat reste la priorité des priorités. La construction du PLUI va nous faire entrer dans la planification avec un double objectif : la construction et la réhabilitation de 1 000 logements sociaux par an, ainsi que la rénovation énergétique de 5 000 copropriétés privées au travers de notre dispositif « Mur/Mur », en réorientant nos aides vers les ménages les plus modestes et en les étendant aux maisons individuelles.

Vous prenez la compétence en matière d’urbanisme. Cela va-t-il permettre de relancer les projets urbains ?

Il n’y a pas de coup de frein sur les projets métropolitains. Certes, la ville centre s’est interrogée et a recalibré un certain nombre de projets. Mais nous avons la volonté de lancer des aménagements urbains comme l’opération en cours sur la Presqu’île (portée avec le CEA), les projets des Portes du Vercors, du parc d’Oxford et bien d’autres. D’autres actions seront conduites sur les quartiers prioritaires de la politique de la Ville. La Métropole en compte dix, comme celui de la Villeneuve, secteur à enjeu en termes d’habitat et de développement économique.

La mobilité reste un point noir à Grenoble… Comment améliorer la donne ?

Je veux rendre de la fluidité et apaiser l’agglomération. Deux aménagements majeurs, l’A480 et le carrefour du Rondeau, inscrit au contrat de plan Etat-région, vont nous permettre d’avancer. Nous travaillons sur différents scénarios d’aménagement de l’A480 en 2×3 voies. Un des soucis de la congestion grenobloise se situe au niveau des échangeurs situés avant le Rondeau. Avec une approche urbaine apaisée, cette troisième voie doit être étudiée pour régler cette difficulté. Les travaux devraient démarrer avant la fin du mandat.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X