Actu

Il faut s’assurer que la future taxe carbone ne donne pas un mauvais signal aux Français et ne mène au déséquilibre du bouquet énergétique en matière de chauffage. Cela impliquerait une accentuation des pointes de consommation d’électricité extrêmement émettrices de CO2, ce qui serait totalement contraire aux objectifs recherchés.

Mots clés : Electricité - Equipements techniques et finitions - Fiscalité - Marché de l'énergie - Marché de lénergie - Produits et matériaux
Vous lisez un article de la revue Negoce n° 318 du 15/09/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X