Métier

HSols ne pose pas que dalle

Mots clés : Béton - Dallage - PME

La PME alsacienne applique aux aménagements sa maîtrise du revêtement béton qu’elle a éprouvée dans le dallage industriel et logistique.

Dans la vie d’une entreprise, il y a des moments charnière. Pour HSols France, ce fut l’année 2005. Si la PME de Griesheim-près-Molsheim (Bas-Rhin) est aujourd’hui l’un des principaux acteurs dans le revêtement de surfaces en béton, en France et en Europe, elle le doit aux tournants judicieux pris alors. Née six ans plus tôt, elle était devenue, avec 23 salariés et 8 millions d’euros de chiffre d’affaires, « le plus grand des petits du secteur et le plus petit des grands. Il nous fallait choisir de rester, ou non, un simple dallagiste local », résume Adelio Gaspar, cofondateur et toujours cogérant avec son frère Helder. Or, 2005 marque l’arrivée de la norme DTU dallage 13.3 qui fixe les règles de conception, de calcul et d’exécution en milieu industriel. HSols y répond en se lançant dans la formation intensive de son personnel. En même temps, Adelio Gaspar reprend des études en management et gestion afin de professionnaliser l’organisation. « Grâce à l’investissement dans les hommes et les équipements, nous avons sorti nos premières grandes références qui ont convaincu de notre savoir-faire les gros producteurs de béton », souligne le dirigeant.

Le centre commercial Rivétoile et le Zénith à Strasbourg (Bas-Rhin), la nouvelle usine Liebherr à Colmar (Haut-Rhin) ont amorcé ce changement de dimension, des chantiers vite rejoints par quantités d’aéroports, parkings, giratoires, usines et entrepôts. Depuis cette fameuse année 2005, l’activité a plus que triplé. Elle représente 1,2 million de mètres carrés posés par an pour un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros lors du dernier exercice (clôture le 30 juin 2016), réalisé par 65 salariés en France et dans sept agences au Maroc, en Allemagne, au Luxembourg, en Suisse, en Autriche, en Espagne et au Portugal, le pays d’origine des frères Gaspar.

Des produits de plus en plus techniques.

La quête constante de la nouveauté aboutit aujourd’hui à une gamme d’une dizaine de bétons, issus pour la plupart des propres transformations de la PME. Bouchardés, désactivés, hydrosablés, imprimés, grenaillés, et drainants pour les plus récents, ils forment le pilier de la diversification vers les aménagements extérieurs (espaces urbains, voirie…). Ceux-ci représentent 15 % de l’activité, malgré la concurrence du pavé, qui est forte notamment en Alsace.

Dans son premier métier qui reste majoritaire, la PME se fixe comme cap la mise au point d’innovations pour répondre aux exigences croissantes des sols à usage logistique et industriel. « Les nouveaux entrepôts automatisés à transstockeurs imposent une planéité parfaite, à tolérance de seulement 2 mm par 2 m, et une résistance très supérieure à un dallage classique », décrit Adelio Gaspar. Atout majeur de HSols France, ses dallages sans joints sciés permettent la pose de grandes surfaces d’un seul tenant moyennant un entretien réduit « Nous nous sommes équipés en matériel de pointe pour garantir l’efficacité et la qualité des ouvrages, comme les profilographes et les laser screeds », détaille le dirigeant. Mais la première « cible » des nouveaux bétons est le personnel, selon Adelio Gaspar : « Depuis notre création, l’évolution de notre offre vise à limiter la pénibilité de la mise en œuvre. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X