Enjeux Sécurité

Honeywell Safety Products prêt à connecter les travailleurs

Après les engins, ce sont les tenues de chantier qui seront connectées aux ordinateurs. Et, dans cette évolution, Honeywell Safety Products aspire à jouer les premiers rôles. A l’occasion de l’édition 2016 d’Expoprotection, le fabricant d’équipements de protection individuelle (EPI) a présenté sa stratégie numérique. « Depuis trois ans, nous travaillons à la fois à l’intégration de capteurs dans nos produits et au développement d’applications autour des données récoltées.

Grâce à l’association de ces outils, l’employeur pourra connaître en temps réel la situation de ses équipes », explique Daniel Vernuccio, directeur général des hauts risques au sein de la division Industrial Safety du groupe.

Le téléphone portable, pivot de l’information. Cette orientation s’est concrétisée cette année avec le lancement du système de détection sans fil des gaz ConneXt. Son architecture ouvre la voie à de nombreuses possibilités : le boîtier, qui contrôle les concentrations de quatre types de gaz (monoxyde de carbone, hydrogène sulfuré, dioxygène et les gaz combustibles), est connecté en Bluetooth à un téléphone portable industriel. Celui-ci envoie les mesures de l’instrument et la position du travailleur à un serveur informatique. Une application les affiche ensuite sur la carte d’un site. D’autres appareils, tels qu’un analyseur de particules ou un capteur de fréquence cardiaque, peuvent aussi employer ce canal de transmission. Le téléphone mobile devient ainsi une interface de communication entre l’homme et une supervision informatique. Honeywell œuvre maintenant à réduire la taille de ces dispositifs. Son prochain détecteur de gaz, baptisé Safety Card, aura les dimensions d’une carte de crédit. Et la firme ne compte pas limiter ses fonctions à la métrologie : « Cette puce pourra aussi contenir des informations relatives à la formation de l’utilisateur », précise Daniel Vernucci. Si le prototype actuel s’accroche aux EPI, cette technologie pourrait, à terme, intégrer directement les fibres des vêtements.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X