Territoires

Hérault Le musée de Lodève s’agrandit

Mots clés : Manifestations culturelles - Musées - galerie

La restructuration du musée Fleury, à Lodève, arrive à mi-parcours. Ce chantier complexe, au cœur du centre ancien, doit s’étaler sur près de quatre ans. Il vise à créer un ensemble unique à partir de deux bâtiments mitoyens : l’hôtel de Fleury (XVIIe siècle), siège initial du musée, et l’immeuble Teisserenc (XVIIIe), un hôtel particulier inoccupé. L’enjeu : maintenir le flux des quelque 60 000 visiteurs annuels qui contribue à dynamiser l’économie lodévoise. « Nous manquions de place pour déployer nos collections, explique Ivonne Papin-Drastik, directrice. Nous risquions surtout de ne plus pouvoir accueillir d’expositions temporaires, faute d’offrir les conditions de conservation et d’exposition des œuvres exigées par les prêteurs. »

Dialogue entre deux minéralités.

L’agence Projectiles, chargée du projet, a pris le parti de la continuité urbaine. Elle a choisi ainsi de conserver la façade extérieure de l’immeuble Teisserenc, qui forme avec celle de l’hôtel de Fleury un ensemble architectural cohérent. L’intérieur, en revanche, a été mis à nu, décaissé pour créer des réserves, et reconstruit avec des niveaux alignés sur ceux de l’ancien musée. Ces volumes neufs ont été traités avec des bétons bruts, lisses ou matricés. « Nous établissons un dialogue entre deux minéralités : la maçonnerie ancienne de l’hôtel de Fleury, réenduite à la chaux à ‘‘ pierre vue “, et le béton brut de Teisserenc, d’expression contemporaine », explique Daniel Meszaros, architecte.

La 2e phase du chantier porte sur le réaménagement de l’hôtel de Fleury, fermé depuis la fin 2014. Le musée rénové rouvrira à l’été 2018, avec des surfaces d’exposition portées de 900 à 1 700 m2. Un troisième chantier s’engagera alors. Il vise la réhabilitation et l’extension d’un bâtiment attenant, appelé à recevoir les espaces logistiques et l’administration du musée.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : communauté de communes Lodévois et Larzac. AMO : AMO Autrement. Maîtrise d’œuvre : Projectiles (conception et muséographie), Laurent Dufoix (architecte associé), OCD Ingénierie (BET). Gros œuvre : Lagarrigue. Surface : 3 250 m2. Coût des travaux : 8 millions d’euros HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X