Territoires

Hérault La FFB durcit le ton contre la concurrence déloyale

Mots clés : Concurrence

Le nouveau président de la FFB Hérault, Thierry Ducros, 57 ans, dirigeant de deux entreprises de menuiserie dans la région de Montpellier, a placé un dossier prioritaire sur son bureau : la lutte contre la concurrence déloyale. « Ce phénomène se nourrit en particulier de la fraude au détachement de main-d’œuvre, explique le dirigeant de la FFB. Il entraîne une chute des prix, qui menace à court terme toutes les entreprises du département. Nos adhérents ont maintenu jusqu’ici leurs effectifs mais nous sentons aujourd’hui que des licenciements se préparent. » Face à ce phénomène, Thierry Ducros salue l’action de la commission de vigilance mise en place par le préfet, une instance qui associe les services de l’Etat et les acteurs de la construction. « Chaque fois qu’une fraude sera détectée, prévient-il, la FFB se portera partie civile, quelle que soit l’entreprise mise en cause, fût-elle adhérente à notre fédération. »

Suivi des conventions. Prêt à signer de nouvelles conventions de bonnes pratiques avec des maîtres d’ouvrage publics (seize l’ont déjà été à ce jour), le nouveau président annonce la création d’une commission de suivi de ces conventions. « Nous allons analyser tous les résultats des appels d’offres et nous ferons de la pédagogie auprès les donneurs d’ordre, notamment pour les inciter à éliminer les offres anormalement basses et à prendre en compte la capacité des entreprises à le faire. Il est inadmissible que des marchés de plusieurs millions d’euros soient attribués à des entreprises de 5 ou 6 salariés ! Les commissions d’appel d’offres craignent les recours des entreprises non retenues. Peut-être devront-elles craindre désormais les recours de la FFB si elles choisissent des entreprises qui ne tiennent pas la route. »
Enfin, Thierry Ducros entend également développer le lobbying auprès des élus. « Cela doit commencer à la base, avec les conseillers municipaux. Tous nos adhérents doivent se mobiliser », insiste-t-il.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X