Territoires Montpellier

Hérault Habitat s’offre un nouveau siège

Hérault Habitat mettra en chantier, le 1er juillet 2017, un nouveau siège social dans le quartier du Petit-Bard, à Montpellier. Après avoir envisagé de déplacer son siège, l’office public lié au département de l’Hérault a opté pour une démolition et une reconstruction sur place. « Nous ne pouvions pas abandonner ce quartier classé prioritaire au titre de la politique de la ville », plaide Vincent Gaudy, président de l’office public de l’habitat (OPH).
Le projet retenu a été conçu par l’agence Caremoli & Miramond, associée à Marc Galligani (1). Le bâtiment, en forme de E, comportera trois volumes à ossature métallique posés comme en suspension sur un large socle en béton. « Des trois projets en lice, celui-ci était le plus compact et le plus fonctionnel, explique Jean-Pierre Pugens, directeur général de l’OPH. Nous avons choisi un bâtiment sobre, simple et efficace. » Le futur bâtiment sera à énergie positive (Bepos). L’office a choisi par ailleurs de recourir au BIM (Building Information Modeling), en réponse à un appel à propositions d’expérimentations du Puca (plan urbanisme construction architecture). « Cette solution permet d’avoir une modélisation du bâtiment, ce qui en facilitera ensuite la maintenance, souligne Jean-Pierre Pugens. Si l’expérience est concluante, nous l’étendrons à l’ensemble de nos réalisations. »

Une livraison en juillet 2018.

Outre le nouveau bâtiment de 3 000 m2, l’office a décidé de réaménager les rez-de-chaussée de deux immeubles voisins (1 500 m2) pour y installer des activités annexes. Des locaux seront aussi mis à disposition d’associations. « Nous espérons ainsi greffer un poumon dans ce quartier en y amenant de la vie et des services », indique Vincent Gaudy. Le programme est chiffré à 6,7 millions d’euros. L’office quittera son siège à la fin décembre et occupera des locaux provisoires jusqu’à la livraison du nouveau bâtiment, annoncée pour juillet 2018.

Hérault Habitat gère un parc de près de 14 000 logements et construit en moyenne 450 logements par an. Son budget investissement 2016 atteint 70 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Les autres candidats en lice étaient Pascal Megias et ACT associé à KcomK.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X