Territoires

Hérault Arkolia se diversifie dans la méthanisation

Spécialisée dans la construction et l’exploitation de centrales électriques à partir d’énergies renouvelables, Arkolia Energies a inauguré en juin son nouveau siège social à Mudaison, près de Montpellier. Ce bâtiment à énergie positive de 1 000 m2 abrite notamment un laboratoire de 200 m2 qui devrait permettre à l’énergéticien, surtout présent aujourd’hui dans le photovoltaïque, de développer son nouveau procédé de méthanisation Arkométha. « Nous sommes deux entreprises de méthanisation en France à posséder notre propre laboratoire », assure Laurent Bonhomme, président.

Un processus piloté à distance. Le nouveau procédé, par voie sèche, a fait l’objet d’un investissement en R & D de 3 millions d’euros, subventionné par l’Etat dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. Il permet de diviser par deux la durée de méthanisation et de piloter le processus à distance grâce à un modèle prédictif et correctif en temps réel. Arkolia, qui a développé aussi un procédé de méthanisation en voie liquide, traite déjà des déchets agricoles. Elle serait en pourparlers avancés avec deux collectivités pour méthaniser des ordures ménagères. Arkolia réalise par ailleurs une étude de faisabilité pour traiter annuellement 15 000 tonnes de déchets industriels sur un site de Sanofi à Aramon (Gard). Arkolia, 42 salariés, totalise une puissance installée de 120 MW. L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en 2015 (+ 45 %) et vise les 100 millions d’euros en 2019.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X