Autres

Henri Matisse et Ernest Gaillard à l’école maternelle de Cateau-Cambrésis (1955)

Mots clés : Architecte - Education - ERP sans hébergement - Manifestations culturelles - Réglementation

Créée en 1951 afin de décorer les bâtiments scolaires, la procédure de 1% artistique a progressivement été élargie aux constructions publiques et forme aujourd’hui une collection riche de milliers d’œuvres. Autant de petites histoires surprenantes ou édifiantes entre les architectes, les peintres et les sculpteurs.

Ils ont bien de la chance les petits Catésiens. La salle de jeux de leur école intègre une œuvre d’Henri Matisse intitulée Les Abeilles : l’un des premiers « 1 % artistique »réalisés en France. Mais les écoliers dans leur ronde ont-ils une idée du chemin emprunté par ce vitrail moderniste avant son arrivée dans le Nord ?

Baby-boom

Au début des années 1950, pour accompagner le pic de natalité, la municipalité du Cateau-Cambrésis décide de construire un ensemble scolaire et confie le projet à l’architecte Ernest Gaillard. Le programme s’échelonne en plusieurs phases : construction d’une école maternelle, d’une école primaire de filles séparée de celle des garçons et de logements de fonction. L’opération d’envergure est subventionnée par l’État et le département du Nord qui accordent 1 % du montant total des travaux à une réalisation artistique. Cela fait désormais partie du cahier des charges : l’obligation de décoration des bâtiments de...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 246 du 13/11/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X