Territoires

Hauts-de-France 500 millions investis sur cinq ans par RTE

Mots clés : Electricité

En 2015, RTE a investi 102 millions d’euros en Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Le groupe entend maintenir un niveau d’investissement analogue en 2016, le volume programmé pour la période 2016-2020 s’élevant à 500 millions d’euros.

Le raccordement de l’éolien est une des priorités dans une grande région qui pointe en deuxième position en termes de parc installé, avec 2 300 MW, et qui s’apprête à doubler ce capital (plus 2 500 MW très exactement), disposant pour cela de toutes les autorisations nécessaires. Même si le président Xavier Bertrand a annoncé vouloir donner un coup de frein à cette énergie…
La sécurisation de l’alimentation électrique mobilise par ailleurs une bonne part des investissements de RTE. La reconstruction controversée de la ligne 400 000 volts Avelin-Gavrelle est le projet phare de ce volet avec une estimation passée en l’espace de trois ans de 120 à 150 millions d’euros (mesures compensatoires comprises). Le lancement des appels d’offres a, toutefois, été reporté au second semestre 2016 car RTE attend d’avoir en sa possession le rapport du commissaire enquêteur chargé de l’enquête publique.

Sécurisation de l’alimentation.

L’enterrement de la ligne de 90 000 volts Avelin-Orchies, qui se terminera cette année, relève également de cette sécurisation et reflète une des tendances du moment : quelque 150 kilomètres de lignes seront réalisés en souterrain sur les deux ou trois prochaines années. Enfin, RTE inaugurera ce mois de juin une autre opération majeure : la sécurisation de l’alimentation électrique de l’ouest d’Amiens (liaison souterraine de 30 kilomètres et nouveau poste), qui aura coûté 50 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X