Régions

Haute-Vienne Projipur, du nouveau dans l’étanchéité

Mots clés : Produits et matériaux - Second oeuvre

Alain Brillat a créé et dirige l’entreprise Travaux Spéciaux du Centre (TSC) à Saint-Hilaire-Bonneval, spécialisée dans l’étanchéité, qui avec 20 personnes réalise un chiffre d’affaires de 2,2 millions d’euros. Il y a trois ans, il a mis au point un nouveau procédé d’étanchéité et d’isolation thermique pour les toitures-terrasses qu’il a baptisé Projipur.

Quatre couches

« Ce système, explique-t-il, est techniquement composé de quatre couches : un primaire projeté, pour conférer au complexe une adhérence optimale quelle que soit la nature du support ; un système d’étanchéité liquide projeté (résine réactive à polymérisation rapide) ; une mousse de polyuréthane projetée pour bénéficier à la fois des meilleures propriétés d’isolation et de légèreté et un épiderme anti-UV projeté de couleur blanche. » Pendant trois ans, Alain Brillat a testé le Projipur sur des chantiers de taille modeste, neuf et rénovation. « Nous avons trois ans de recul et nous savons que le procédé fonctionne à merveille. Nous avons donc décidé de passer à la vitesse supérieure », confie-t-il.

Fin novembre, le gérant de TSC présente au salon France-Expo à Casablanca le Projipur. Il y rencontre Philippe Guibert (président du conseil de surveillance de Norisko, vice-président de la CCI de Limoges), qui est séduit par le produit. Ils décident de s’associer pour le développer et viennent de créer Projipur SAS au capital de 850 000 euros.

Alain Brillat vient de rencontrer des Business Angels limousins très intéressés par son procédé. Sur le plan national, il a signé un accord avec Bouygues pour traiter les terrasses sur les futurs chantiers.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X