Territoires

Haute-Saône Pesmes fait plancher sur son urbanisme

Une trentaine d’étudiants en architecture ou jeunes diplômés ont planché cet été sur le devenir de l’urbanisme de Pesmes. Classée parmi les plus beaux villages de France et « petite cité comtoise de caractère », la commune de 1 200 habitants abrite une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP). « Comme beaucoup de communes rurales, la dégradation du patrimoine privé contribue à la désertification », observe Bernard Quirot, dirigeant de l’agence d’architecture BQ + A, installée à Pesmes, et fondateur de l’association Avenir radieux, à l’initiative du séminaire.

Logements au centre historique. Trois sujets d’étude devant déboucher sur des esquisses et une maquette ont été soumis aux étudiants : le stationnement sur l’esplanade au sein du castrum, la construction de logements dans le cœur historique et la réhabilitation des anciennes forges, implantées en grande partie en zone inondable. « Les propositions n’apportent pas de réponses définitives, mais elles ouvrent des perspectives de travail nourries par le regard neuf de personnes avisées qui ne vivent pas sur place », note le maire, Frédérick Henning. Avenir radieux offre toute l’année des conseils gratuits aux résidents pour la rénovation de leur habitation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X