Territoires

Haut-Rhin Un parking de hauts niveaux pour l’aéroport

Mots clés : Gares, aéroports - Stationnement

Le parking-silo en chantier à l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse redonne ses lettres de noblesse à la construction de ce type d’ouvrage, souvent perçue comme banale. Conduite par Gagnepark, l’équipe lauréate du concours de conception-réalisation (1) répond à des exigences relevées sur le triple plan de l’architecture, de la fonctionnalité et du délai : l’aéroport franco-suisse n’accorde que quatorze mois pour la réalisation des 60 000 m2 sur 6 niveaux, représentant un marché de 25 millions d’euros HT. L’achèvement du gros œuvre début 2017 précédera la livraison complète en mars.

Ossature souple béton/acier.

L’ensemble de 3 500 places ne se contente pas de répondre à un besoin de capacité induit par la croissance de trafic (7 millions de passagers en 2015). L’EuroAirport veut en faire un repère architectural. « La façade principale de 300 m de long à bardage perforé, qui sera visible de l’autoroute, installe la première pièce d’un front urbain devant découler de développements immobiliers futurs, tandis que la façade latérale crée un signal en hauteur qui dialogue avec l’aérogare », expose Guillaume Delemazure, gérant de DeA architectes. La mixité béton/acier de l’ossature principale apporte à l’ouvrage une souplesse adaptée aux importantes contraintes sismiques. Ainsi, les solives sont précintrées, elles passent d’une légère courbure à la parfaite perpendicularité, une fois que tous les éléments de structure sont posés. Les tôles perforées à 68 % répondent aux exigences élevées de circulation d’air.

Les surfaces de stationnement sont précédées du morceau de bravoure : la double rampe hélicoïdale d’accès, conçue de la sorte pour faciliter la circulation vers les places libres. Réalisée par l’entreprise haut-rhinoise BCS, la préfabrication des poutres béton de dimensions très variées s’est imposée comme la solution pertinente. « A elle seule, la double rampe mobilise 172 poutres BA de 5 à 10 tonnes, davantage que pour le bloc central de parking », souligne Jorge Norbedo, responsable des travaux chez Gagnepark.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Comprenant DeA architectes, Eiffage Construction/Transroute, Clemessy et Egis.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X