Territoires

Haut-Rhin Le dirigeant d’Altempo reprend Eurometal

Eurometal est sauvé de la disparition par Altempo. Plus exactement, par Thierry Munier, le dirigeant du spécialiste des constructions provisoires à Colmar (Haut-Rhin), dont le holding familial reprend les actifs et le fonds de commerce du métallier implanté dans la même ville. Celui-ci avait été placé en procédure de sauvegarde puis en redressement judiciaire.

La reprise préserve 33 emplois sur 40. Elle prévoit une stratégie différenciée pour les deux métiers d’Eurometal. « La charpente métallique, dotée d’un outil performant, doit continuer à apporter les volumes permettant de couvrir les frais généraux. La serrurerie-métallerie, pour sa part, doit retrouver le savoir-faire perdu pour réaliser des ouvrages complexes, générateurs de valeur ajoutée », expose Thierry Munier. Ce second objectif passe par des recrutements en cours, dans le but de constituer un service de recherche-développement « apporteur d’innovations matière », annonce le nouveau propriétaire.
Le nouvel Eurometal vise dès l’an prochain le retour aux bénéfices et à un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros, soit 50 % de mieux qu’en 2015. Quant à Altempo, sa croissance d’activité la porte à 45 salariés pour 21 millions d’euros de chiffre d’affaires, et elle lance un plan de développement vers l’objectif de 38 millions d’euros en 2021.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X