Territoires

Haut-Rhin La friche Schlumpf tisse sa seconde vie

Reproduire la reconversion réussie du site de Wesserling (Haut-Rhin) où 250 emplois ont été recréés. La communauté de communes de la Vallée de Saint-Amarin s’assigne ce but à Malmerspach, où elle engage la transformation de son autre friche textile emblématique, celle de l’ex-usine Schlumpf.

La collectivité va investir 5 millions d’euros pour réaffecter les 33 000 m2 qui seront conservés. Elle a décidé de rester propriétaire de plus de 90 % de ces surfaces. « Le scénario des ventes par lots a mené à des catastrophes pendant vingt ans. Comme le prouve le précédent de Wesserling, la revitalisation d’un tel site, éloigné des grands axes de circulation, repose sur la maîtrise publique, avec délivrance de loyers modiques », expose François Tacquard, président de Vallée de Saint-Amarin.
Hôtel d’entreprises, culture et espace vert. Dans les prochains mois, la collectivité transformera d’anciens bureaux et ateliers en un hôtel d’entreprises de 6 200 m2, dont les cellules artisanales devraient être proposées entre 2,50 et 3,50 euros HT/m2. Elle réhabilitera 9 000 m2 logistiques et prévoit de louer 10 000 m2 au porteur privé d’un projet culturel. Elément clé du futur « parc paysager et économique » (12 ha), l’espace vert central sera aménagé au printemps prochain. Autour de lui, se construiront 22 lofts qui seront gérés par la communauté de communes, au bord de la rivière Thur. Cohérente avec elle-même, la collectivité prévoit de mener la maîtrise d’œuvre en régie. Si elle faisait toutefois appel à un paysagiste, celui-ci serait rémunéré au forfait.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X