Territoires Limoges

Haro sur les fouilles archéologiques

Des élus de l’opposition viennent de saisir la commission éthique de la Ville. Ils estiment avoir constitué un faisceau de preuves suffisant pour s’interroger sur la solidité juridique du marché public de près de 1 million d’euros passé en 2015 avec la société Evéha pour la fouille de l’abbaye Saint-Martial. Celui-ci avait été attribué sans publicité ni mise en concurrence. L’affaire jette le soupçon sur la seconde campagne qui se déroule en ce moment. La Ville de son côté argue que l’entreprise bénéficiait d’une exclusivité.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X