Annuel immobilier

Hambourg L’ancien port gagne en intensité

Mots clés : Gares, aéroports - Transport maritime

HafenCity, projet de reconquête urbaine, rompt avec les réticences allemandes à la densité. Et pousse l’audace dans les deux quartiers en attente de développement.

Douze ans de densification et de mixité fonctionnelle portent leurs fruits dans la « HafenCity » de Hambourg (Allemagne). Fidèle depuis ses débuts à ces deux principes, le vaste projet de reconquête urbaine de friches portuaires en bordure du centre-ville respecte son plan de marche : à mi-chemin de ses vingt-cinq ans, il a commercialisé un peu plus de la moitié des 2,3 millions de m2 programmés en dix quartiers sur 127 ha cessibles.

Les terrains de l’ancien port intérieur ont été largement vidés des entrepôts et postes douaniers. Seuls les immeubles les plus représentatifs du patrimoine ont été conservés. Sur cette page blanche, la Ville et HafenCity Hamburg GmbH, sa filiale dédiée à l’aménagement et à la commercialisation, ont choisi de pratiquer l’intensification, tout en veillant à un aménagement soigné des espaces publics. « Pour l’équivalent du coefficient d’occupation des sols, la référence se situe entre 2,5 et 2,8 dans le cœur du nouveau morceau de ville : niveau plutôt élevé dans une Allemagne assez rétive à la densité. On le retrouve, par exemple, à Charlottenburg, à Berlin », souligne Kees Christiaanse, dirigeant du cabinet KCAP, rédacteur du masterplan en 2000. Au fil du temps, l’aménageur s’est enhardi. Sans la pression de la demande, il a revu à la hausse les surfaces à bâtir sans augmenter dans les mêmes proportions celles du foncier. Les pics de densité seront atteints dans les quartiers restant à développer en partie ou en totalité : l’Elbbrücken, qui se déploiera à l’entrée est autour de la ligne de métro ; ou Übersee, le centre de HafenCity en train d’émerger. Confiée à Unibail-Rodamco, la partie sud sera dominée par une tour de bureaux de 70 m signée Christian de Portzamparc.

Travail sur les pieds d’immeuble. La mixité apporte une certaine nouveauté à Hambourg. Le masterplan prend acte de la volonté de rompre avec la culture du monofonctionnel ancrée dans le centre-ville historique : il propose d’affecter presque systématiquement les rez-de-chaussée à toute une série d’activités. « Nous ménageons la flexibilité de leur destination : restauration, shopping, bureaux, double usage travail-logement… Au fil des commercialisations des îlots, la mixité augmente au fur et à mesure qu’on se déplace de la périphérie vers le centre des différents quartiers d’HafenCity », précise Kees Christiaanse. Les quartiers seront mixtes, mais les proportions habitat/non-résidentiel varieront, et chacun cultivera ses marques d’identité respectives qui découlent de l’importance des espaces verts ou de la présence d’équipements majeurs : musée, université, centre de recherche, etc.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

2,3 millions de m2

6 500 logements

45 000 actifs en 2015

10,9 Mds d’euros investis

ENCADRE

Fiche technique

Aménageur : HafenCity Hamburg GmbH. Maîtrise d’œuvre urbaine : KCAP/Astoc (Masterplan), Hosoya-Schaefer (quartier Elbbrücken). Maîtrise d’œuvre espaces publics : EMBT Arquitectes, WES & Partners, BB + GG (Beth Gali), Vogt Landschaftsarchitekten, Atelier Loidl. Maîtrise d’ouvrages de projets bâtis : China Shipping, Commerz Real, Deka Immobilien, Hochtief Projektentwicklung, Germanischer Lloyd, Kühne & Nagel, Unibail-Rodamco, université de HafenCity. Architectes : Behnisch, Böge-Lindner, BRT, David Chipperfield, Herzog & de Meuron, Meerwein-Hanssen. Surfaces foncières : 157 ha. Surfaces bâties : 2,32 millions de m2. Calendrier : 2003-2025. Investissements : 10,9 Mds €.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X