Enjeux Rénovation énergétique

« Habiter Mieux » trébuche

Le programme national de rénovation énergétique des logements des propriétaires modestes et très modestes n’a pas atteint ses objectifs en 2016. Piloté par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), « Habiter Mieux » a signé des engagements de travaux pour 40 726 habitations, contre 70 000 initialement prévues. Ces mauvais résultats inquiètent, puisque l’Anah doit financer la rénovation énergétique de 100 000 logements cette année.

Le redécoupage régional en cause. Pour Blanche Guillemot, directrice générale de l’Anah, ces résultats s’expliquent par trois raisons. D’abord, le regroupement des régions a perturbé le bouclage des opérations. « Certaines régions, comme la Bourgogne, complétaient les aides octroyées par l’Anah et d’autres non, à l’exemple de Franche-Comté. Aujourd’hui, la région Bourgogne-Franche-Comté n’a toujours pas tranché cette question. » Par ailleurs, l’éco-PTZ Habiter Mieux n’est toujours pas distribué par les réseaux bancaires, alors que 40 % des bénéficiaires utilisent un prêt pour financer le reste à charge. « Mais il devrait l’être en 2017 », signale la directrice générale. Enfin, Blanche Guillemot concède devoir améliorer l’accompagnement et l’information des bénéficiaires.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X