Actualité

Habiter l’infrastructure…

Vécues comme un mal nécessaire, les infrastructures de transport qui balafrent les villes pourraient constituer un « lieu commun » de socialisation et de partage. Telle est la conviction de l’architecte et ingénieur, Marc Mimram, qui présentait récemment, à New York, une étude menée avec Lafarge sur le sujet. Comment y parvenir ? En « habitant l’infrastructure » pensée comme un territoire à part entière, afin de susciter son appropriation par les communautés vivant de part et d’autre. « Après la ville dressée – découverte à Manhattan par Céline, dans Voyage au bout de la nuit – ”debout, absolument droite et raide à faire peur”, l’idée est de recoucher la ville en profitant des franchissements, explique Marc Mimram. Il nous faut regarder les ponts comme on regarde les tours : une structure habitable dont l’horizontalité se substitue à la verticalité. »

www.mimram.com

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X