Régions Caen

Guerre de clocher : la Ville condamnée

L’échafaudage de la discorde. Le 27 septembre, le tribunal administratif de Caen a condamné la Ville de Caen et son maître d’œuvre, le cabinet Daniel Lefèvre, architecte en chef des monuments historiques, à verser 144 180 euros à la société Quélin Nord Ouest. Cette condamnation a lieu dans le cadre du chantier de restauration du clocher de l’église Saint-Pierre de Caen, dont Quélin (1) s’était vu attribuer en première intention, en août 2012, le marché pour le lot « maçonnerie, pierres de taille, échafaudage, laboratoire ». Il s’agissait d’ériger sur ce monument historique un échafaudage de 76 m de haut pour réaliser des opérations de restauration et de nettoyage.

Résiliation du contrat pour faute. A l’époque, l’entreprise avait informé le maître d’œuvre de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5948 du 10/11/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X