Réalisations

Gruson et Chatillon Cité de Refuge Paris XIIIe

Mots clés : Architecte

La restauration récente de la Cité de refuge, œuvre mal connue de Le Corbusier et Pierre Jeanneret, est l’occasion de mieux saisir sa conception, mais aussi sa dimension sociale. Le lieu accueille de nouveau les plus démunis – récemment des migrants – dans son cadre authentique.

Avec ses grandes horizontales soulignées de couleurs, la Cité de refuge est le premier programme d’envergure réalisé par Le Corbusier. Dégradée et transformée au fil des ans, cette construction accomplie en deux temps – 1933 et 1952 – vient de faire l’objet d’une rénovation exigeante, suivant une fine interprétation des techniques de construction et de la palette chromatique de l’époque. Un cas d’étude complexe pour François Gruson, architecte mandataire, et François Chatillon, architecte en chef des monuments historiques, qui proposent une restitution didactique de ce « palais social ».

La silhouette existante date des années 1930, mais la façade principale au sud, vaste pan de verre à « respiration exacte », a été détruite durant la Seconde Guerre mondiale. Ne subsiste de cette conception innovante – mais à l’effet de serre certain – qu’une partie latérale sur l’extrémité ouest. « Lors de la recomposition de cette façade en 1952, Le Corbusier a retenu les leçons de ses erreurs ; il a abouti à son fameux Modulor et a développé le principe du brise-soleil », précisent les architectes. Accompagnant le...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 250 du 20/04/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X