Territoires

Grenoble La ZAC de l’Esplanade change de décor

Au nord de Grenoble, un programme de logements et d’activités, porté par un groupement composé des sociétés immobilières privées lyonnaises et du bailleur Grenoble Habitat, sortira bientôt de terre. Après l’annulation de la ZAC Esplanade en 2014 et la révision du plan local d’urbanisme (PLU), ce projet a dû trouver un nouvel équilibre. Les modifications réglementaires imposent 40 % de logements sociaux et des constructions RT 2012 – 20 % notamment.

La parcelle triangulaire de 9 000 m2, dénommée « îlot Peugeot » en raison du garage de 1936, est comprise entre le boulevard de l’Esplanade et la route de Lyon. Les bâtiments industriels seront démolis à l’exception d’une partie du garage et d’un restaurant, tous deux classés, pour laisser place à huit constructions. Cette organisation en plots créera un ensemble de quatre venelles offrant des traversées est-ouest réservées aux déplacements doux. Débutant à R + 7 + attique en proue, les gabarits des immeubles passeront à R + 5 + attique en front de rue pour descendre à R + 3 en cœur d’îlot.

Consultation des entreprises en fin d’année.

Sur les 233 logements, 23 seront proposés en accession sociale, 95 en locatif social et le reste en accession libre. L’accès aux halls se fera exclusivement par les venelles. Les logements disposeront de plusieurs expositions, grâce à un système de loggias en creux. Deux entrées voitures permettront d’accéder à 175 places de stationnement en sous-sol. Quant à l’activité commerciale, elle occupera 650 m2 de plancher. Ce secteur étant en contrebas du site de la Bastille, les toitures seront entièrement végétalisées et débarrassées de toutes installations techniques apparentes. Au total, quasiment 5 000 m2 de surface seront réservés à la végétation.

Le permis de construire a été déposé en juillet 2015 et les travaux de réalisation d’une première tranche de 69 logements devraient débuter à la fin du premier semestre 2016. La consultation des entreprises aura lieu entre la fin de l’année et le début de 2016.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X