Régions

GRENOBLE Alpexpo : retrouver le concept d’origine –

Mots clés : Rénovation d'ouvrage

Panneaux en tôles émaillées blanches et clames endommagés, absence d’isolation, Alpexpo Grenoble a vécu. Plus de quarante ans après sa construction sur une conception de Jean Prouvé, le bâtiment qui a vu le jour en 1968 entame une rénovation sans précédent. Confiée au cabinet Patriarche & Co, lauréat du concours en 2008, l’opération a démarré cet été et se prolongera jusqu’en 2013. Raison : les travaux s’effectueront en site occupé en raison du calendrier d’utilisation du Palais des expositions qui accueille 400 000 visiteurs par an.

Une boîte dans la boîte

Mais ce ne sera pas la seule particularité du chantier. Conçu à l’origine pour abriter l’ex-gare routière de Grenoble construite à l’occasion des Jeux olympiques de Grenoble en 1968, le bâtiment, caractérisé par un dispositif structurel de grande portée et des façades suspendues, est aujourd’hui inscrit au patrimoine du XXe siècle. « Nous avons souhaité que cette rénovation permette au bâti de retrouver la force du concept d’origine qui avait subi les outrages du temps et fait l’objet de plusieurs extensions inopportunes », explique Bernard Maillet, architecte.
Ce parti pris oriente la nature des travaux. Ainsi, les milliers de panneaux en acier et vitrés, créés à l’époque sur mesure, seront remplacés un à un par des panneaux à âme en nid-d’abeilles de type Alucore qui assureront un relookage à l’identique. Aussi, pour gérer la stratification d’air, un système de courette – qui favorise les entrées d’air en pied – est retenu face à des grilles qui auraient perturbé les façades.
« Ce dispositif technique invisible de l’extérieur sera complété par un système d’extraction de l’air en toiture », précise l’architecte. A l’intérieur, l’acoustique de la partie Summum forte de 5 000 places sera également requalifiée. « Nous construisons une boîte dans la boîte. Ce complexe de parois permet d’absorber les sons et évite les réverbérations à l’intérieur de la salle », conclut Bernard Maillet.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Grenoble.
Maîtrise d’œuvre : Patriarche & Co.
BE (façade et structure) : Arcora.
Entreprise (rénovation des façades) : Smac (groupe Bouygues).
Surface : 45 175 m 2 .
Coût total : 8,6 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X