Régions ROUEN

Grandes manœuvres portuaires

Opération majeure sur le plan stratégique pour le grand port maritime de Rouen (GPMR), le projet d’amélioration de ses accès maritimes, un chantier de 181 millions d’euros au total, initié en 2012, s’achèvera fin 2018. L’année 2014 a été marquée par le début de la phase 2 de ce projet et la réalisation de travaux exceptionnels. « Globalement, il s’agit de gagner un mètre de tirant d’eau sur l’ensemble du chenal de la Seine, soit 120 km, par l’arasement de ses points hauts », rappelle Pascal Gabet, directeur du projet pour le GPMR.

Digue longue de 550 m

Une première intervention consistait à effectuer un déroctage du seuil haut de Courval, en amont de Port-Jérôme (15 millions d’euros), phase achevée depuis la mi-octobre. Une seconde (10 millions d’euros) destinée à créer une nouvelle zone d’évitage, à hauteur de Hautot-sur-Seine, devra permettre à des navires de 290 m de longueur de faire demi-tour en toute sécurité. Ces travaux en sont à mi-parcours. La partie terrestre, confiée à Soletanche Bachy (Vinci), avec Derrey TP (entreprise basée à Oudalle près du Havre) pour les terrassements, touche à sa fin. « Nous avions pour mission de livrer une digue de 550 m de longueur en paroi moulée, ancrée en profondeur et soutenue en tête par une poutre de couronnement sur laquelle s’appuient des ancrages d’une longueur de 10 km en cumul », explique Fabrice Perez, ingénieur travaux chez Soletanche Bachy.

Sédiments réutilisés

La partie maritime, soit le dragage de 800 000 m3 de sédiments, vient d’être attribuée à l’entreprise belge Ghent Dredging. « Les matériaux récupérés seront soit évacués par le fleuve vers des installations de transit pour les entreprises de BTP, soit utilisés pour reboucher la ballastière d’Yville-sur-Seine », selon le GPMR. Dans l’Axe Seine, le grand port maritime de Rouen, premier port européen exportateur de céréales, accueille chaque année de 3 000 à 3 500 navires pour un trafic de l’ordre de 26 millions de tonnes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X