Régions

Grande Région Le Luxembourg, liant transfrontalier

Mots clés : Produits et matériaux

Avec son premier « forum de la citoyenneté » qui a réuni 600 participants, le 19 mai à Luxembourg, l’Institut pour un mouvement sociétal (IMS) achève sa phase de fondation autour de l’objectif ainsi résumé par son président Christian Scharff : « La gestion des ressources en bon père de famille, dans le cadre d’une vision à long terme. » Fort de 70 entreprises adhérentes fin mai, l’institut créé en 2007 espère passer le cap de la centaine à la fin 2009, avant de chercher, au-delà du Luxembourg, d’autres adeptes de la responsabilité sociale et environnementale (RSE).

La construction en première ligne

« L’absence d’offre en RSE, dans l’espace Sar-Lor-Lux, nous invite à jouer la carte de la Grande Région », poursuit Christian Scharff. L’Institut, qui emploie déjà trois permanents, espère identifier des entreprises relais pour implanter des antennes à Arlon, Trèves et Thionville. Membre actif de l’IMS, l’Institut sectoriel de formation du bâtiment (ISFB) intègre ce processus dans son propre développement, désormais lié au nouveau Conseil pour le développement économique du secteur de la construction (Cedec).

Actualité sociale brûlante

« Cette association luxembourgeoise se développera autour de cinq axes : la formation, à travers l’Institut sectoriel de formation du bâtiment, qui a récemment intégré son offre dans le catalogue formation du Groupe Moniteur ; l’innovation, à travers Neobuild, organisme qui pourrait prendre la forme d’une association ou d’un groupement d’intérêt économique hébergé par l’ISFB ; la promotion ; la certification ; les financements », énumère Bruno Renders, directeur de l’Institut sectoriel de formation du bâtiment. Coanimé par ce dernier et par « Le Moniteur » (1), l’atelier « Construction durable » du forum du 19 mai a confirmé l’ancrage européen de l’IMS et de l’ISFB.

L’actualité sociale du Luxembourg a fortement imprégné les esprits des participants, trois jours après la manifestation syndicale qui a drainé 30 000 personnes dans les rues de la capitale, et au moment où des licenciements frappent les 150 000 travailleurs frontaliers du Grand-duché.

En ouverture du forum, le ministre de la Santé, Mars Di Bartolomeo, a rappelé ce contexte en qualifiant de « discutables » les conditions dans lesquelles la société Villeroy & Bosch quitte le Luxembourg. « Face à la brutalité, ceux qui choisissent l’intelligence et la responsabilité sociale en tireront les bénéfices à moyen terme », a prophétisé l’ancien maire de la ville sidérurgique de Dudelange, frontalière de la Lorraine.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Trois personnalités françaises ont structuré l’atelier : Elisabeth Lavigne (Utopies, conseil en développement durable) ; Dominique Bidou, (Association pour la haute qualité environnementale) ; Stéphane Vigoureux (Jacques Ferrier Architecture).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X